Auto-entrepreneur sans diplôme

Comment devenir auto-entrepreneur sans diplôme ?

Peut-on devenir auto-entrepreneur sans diplôme ? Les activités de mécanique, de pâtisserie ou encore du bâtiment (plaquiste, peintre,...) peuvent elles être exercées sans diplôme ? Quelles sont les idées de métiers qui peuvent être exercés sans qualification ni expérience ?

Vous aimeriez devenir auto-entrepreneur, mais vous n'avez pas de qualification particulière ? Vous n'avez pas le temps ou l'envie d'entamer des études ou de suivre une formation, et pensez avoir les qualités nécessaires pour mener à bien votre activité indépendante ?

Dès lors, vous souhaitez savoir s'il est possible de devenir auto-entrepreneur sans diplôme.

Lancé en 2008, le statut d'auto-entrepreneur a connu un succès fulgurant. Apprécié pour sa souplesse, il permet de lancer rapidement et à moindres frais une activité indépendante. Il comporte de nombreux avantages : taux de cotisations sociales relativement faibles, tenue d'une comptabilité simplifiée, possibilité d'exercer plusieurs activités,...

Sachez qu'il est possible de devenir auto-entrepreneur sans diplôme. L'absence de qualification académique ne constitue pas, dans la majorité des cas, un obstacle.

Toutefois, l'exercice de certaines activités dites "réglementées" requiert impérativement un diplôme.

Dans cet article, nous aborderons les points suivants :

  • Peut-on devenir auto-entrepreneur sans diplôme ? Quelles activités peut-on exercer ?
  • Quels sont les risques encourus par l'auto-entrepreneur qui exerce une activité réglementée sans le diplôme ou la qualification nécessaires ?
  • Quelle est la démarche à suivre pour devenir auto-entrepreneur sans diplôme ?

Peut-on devenir auto-entrepreneur sans diplôme ?

Pas besoin de diplôme pour devenir auto-entrepreneur...

auto-entrepreneur sans diplômeIl est en principe possible de créer une entreprise sans avoir à justifier d’un diplôme ou d’une qualification. Ceci est vrai quel que soit le statut juridique choisi par l’entrepreneur (auto-entreprise, EURL, SASU,…).

Ils sont d’ailleurs nombreux à s’être lancés en autodidactes. En 2018, selon l’Insee, 9,4% des créateurs d’entreprise ne détenaient aucun diplôme.

Ces particuliers peuvent compenser leur manque de compétences techniques par une forte motivation, un sens aigu du service client et une volonté de monter rapidement en compétences.

Et en optant pour le statut d’auto-entrepreneur, ils peuvent exercer de nombreuses activités :

... sauf pour exercer certaines activités

Activité réglementéeUn seul élément peut faire obstacle : il s’agit de la nature de l’activité que vous comptez exercer en tant qu’auto-entrepreneur.

En effet, certains métiers sont dits “réglementées” (1) – ils ne sont pas ouverts à tous les auto-entrepreneurs.

Pour les exercer, vous devez impérativement :

  • être titulaire d'un diplôme ou justifier d'une expérience professionnelle ;
  • et/ou effectuer une déclaration ;
  • et/ou obtenir une autorisation ou un agrément.
  • et/ou respecter certaines obligations en matière de sécurité, d'hygiène, d'accessibilité,...

C'est notamment le cas de certaines activités artisanales (menuisier, peintre, serrurier, coiffeur,...), de certaines activités commerciales (restaurant, bar-tabac,...) et de certaines activités libérales (architecte, avocat, médecin, expert-comptable,...).

👍 Bon à savoir : Certaines activités réglementées peuvent donc être exercées sans diplôme. Vous devrez toutefois répondre à certaines conditions : obtenir un agrément, une autorisation, vous inscrire à un registre, valider un examen (comme le permis) ou suivre une formation (comme l'attestation de capacité de transport de marchandises).

Exemple : pour exercer une activité de services à la personne auprès d'enfants, de personnes âgées ou handicapées, l'auto-entrepreneur devra obtenir un agrément préfectoral ou une autorisation du conseil départemental.

Vous devez donc impérativement vous renseigner avant de vous lancer sans diplôme ! Vous devrez vous assurer que l'activité que vous comptez exercer ne nécessite pas de qualification professionnelle particulière.

Quelles sont les conditions pour devenir auto-entrepreneur ?

ConditionsLes conditions pour devenir auto-entrepreneur sont extrêmement souples. Objectif : permettre à un maximum de particuliers de lancer leur activité indépendante.

Comme nous l’avons vu, d’un point de vue général, aucun diplôme n’est requis pour devenir auto-entrepreneur.

Seules les trois conditions suivantes doivent être remplies :

  • être une personne physique ;
  • créer une entreprise individuelle (ou être déjà à la tête d'une entreprise individuelle) ;
  • exercer une activité commerciale, artisanale ou libérale. De très nombreuses activités peuvent être exercées en auto-entrepreneur (avec ou sans diplôme).

Retenez par ailleurs qu'en devenant auto-entrepreneur, vous ne prenez aucun risque ! En effet, si vous ne réalisez aucun chiffre d'affaires, vous n'aurez ni cotisation sociale ni impôt à régler au titre de votre activité.

➡️ À lire également : "15 Avantages et 15 inconvénients du statut auto-entrepreneur"

👍 Bon à savoir : L'auto-entrepreneur peut exercer plusieurs activités au sein de sa micro-entreprise (si les activités sont de nature différente, on parle d'activité mixte). Il peut également, sous certaines conditions, cumuler son activité indépendante avec un statut de salarié, de fonctionnaire, de chômeur ou encore d'étudiant.

Auto-entrepreneur sans diplôme : quelles activités peut-on exercer ?

Activités commerciales : la plupart peuvent être exercées par l'auto-entrepreneur sans diplôme

Prestation de service commerciale en auto-entrepreneurLa majorité des activités commerciales peuvent être exercées sans aucun diplôme par l’auto-entrepreneur.

Ainsi, il est par exemple possible d’exercer les activités suivantes sans certification ni qualification particulières :

  • l'achat-revente de marchandises, comme des vêtements, du matériel informatique, des ustensiles de cuisine,... (hormis certaines exceptions, comme celle des bureaux de tabac dont le gérant doit suivre une formation professionnelle) ;
  • la vente ou la revente de prestations de services (assurances, livraison de repas, chauffeur VTC, téléprospection, prestations de voyages,...) ;
  • la vente de denrées alimentaires (sans préparation préalable).
👍 Bon à savoir : si votre activité commerciale est rattachée à une activité artisanale de production, vous pourriez être soumis à une obligation de qualification professionnelle.

Toutefois, certaines activités commerciales pouvant être exercées en tant qu'auto-entrepreneur sont réglementées :

  • pour devenir agent immobilier, il faut notamment détenir une carte professionnelle (vous devez disposer d'un diplôme dans le domaine économique, juridique ou commercial et/ou d'une expérience professionnelle acquise au sein d'une agence immobilière) ;
  • pour ouvrir un restaurant, vous devez suivre une formation spécifique relative à l'hygiène et à la sécurité, afin d'obtenir un permis d'exploitation.

Activités libérales : l'auto-entrepreneur peut les exercer si elles ne sont pas réglementées

Auto-entrepreneur en profession libéraleL’auto-entrepreneur peut également exercer une activité libérale sans diplôme – à condition qu’il s’agisse d’une activité libérale non réglementée.

Mais qu’est-ce qu’une activité libérale non réglementée ? Il n’existe pas de liste officielle de ces professions. Il s’agit tout simplement des activités qui ne sont ni commerciales, ni artisanales, ni agricoles, ni industrielles, et qui n’entrent pas dans la catégorie des professions libérales réglementées.

Plus spécifiquement, il s’agit principalement d’activités liées à l’expertise, au conseil, à la formation, à la médecine douce, à l’art…

Voici quelques exemples d’activités libérales non réglementées, qui peuvent être exercées par l’auto-entrepreneur sans diplôme :

  • attaché de presse ;
  • coach de vie ;
  • conférencier ;
  • conseiller en communication ;
  • consultant ;
  • créateur de sites internet ;
  • développeur de logiciels ;
  • ergonome ;
  • infographiste ;
  • interprète ;
  • médium ;
  • naturopathe ;
  • rédacteur web ;
  • sophrologue ;
  • urbaniste.
👍 Bon à savoir : même si elles ne nécessitent pas de diplôme, certaines activités requièrent l'obtention d'une autorisation d'exercice ou l'établissement d'une déclaration d'activité.

En revanche, des conditions de qualification doivent être respectées afin d'exercer une activité libérale dite "réglementée". Soumises au contrôle d'instances professionnelles (d'un syndicat, d'une chambre ou encore d'un ordre), elles supposent de se conformer à des règles déontologiques strictes.

Il est par ailleurs impossible d'exercer ces activités sous le statut d'auto-entrepreneur.

Voici quelques exemples de professions libérales réglementées :

  • architecte ;
  • avocat ;
  • expert-comptable ;
  • notaire ;
  • orthophoniste.

Activités artisanales : la plupart sont réglementées et nécessitent un diplôme

Artisan auto-entrepreneurLa quasi-totalité des activités artisanales sont réglementées. Elles nécessitent un diplôme – y compris pour être exercées en tant qu’auto-entrepreneur.

Et c’est plutôt logique : on ne peut pas s’improviser coiffeur, menuisier ou coach sportif. Ces activités, qui nécessitent un certain savoir-faire, ne peuvent être exercées sans justifier de la qualification adéquate.

Ainsi, la majorité des activités artisanales nécessitent d’être titulaire d’un BEP-CAP, d’un diplôme ou d’un titre professionnel (2).

👍 Bon à savoir : Vous pouvez toutefois exercer une activité artisanale réglementée en tant qu'auto-entrepreneur sans diplôme si vous pouvez justifier d'une expérience professionnelle de 3 ans dans l'exercice de cette activité. Cette expérience peut avoir été validée en tant que salarié ou dirigeant d'entreprise.

Vous pouvez par exemple devenir boucher indépendant si vous avez travaillé pendant au moins 3 ans dans une boucherie en tant que salarié.

Parmi les activités artisanales réglementées, on retrouve tout d'abord des activités qui nécessitent des compétences techniques et de sécurité bien spécifiques :

  • l'entretien et la réparation de véhicules ;
  • les métiers du bâtiment : menuisier, carreleur, peintre, serrurier, plâtrier, vitrier,...
  • la mise en place, l'entretien et la réparation des réseaux et des équipements : chauffagiste, électricien, climaticien, installateur de réseaux d'eau, de gaz ou d'électricité,...
  • le ramonage ;
  • l'activité de maréchal-ferrant.

Il est donc par exemple impossible de devenir auto-entrepreneur dans le bâtiment sans diplôme, auto-entrepreneur peintre ou plaquiste sans diplôme, ou encore auto-entrepreneur sans diplôme dans la mécanique.

Ensuite, les activités en lien avec la santé et le corps humain sont, elles, aussi, réglementées. C'est par exemple le cas :

  • de la profession de coiffeur ;
  • du métier de prothésiste dentaire ;
  • des soins esthétiques ;
  • de l'activité de coach sportif.

Impossible donc de devenir coach sportif auto-entrepreneur sans diplôme ou encore esthéticien, coiffeur ou maquilleur auto-entrepreneur sans diplôme.

Enfin, les activités artisanales consistant à produire des aliments à partir de matières premières nécessitent, elles aussi, une qualification. C'est le cas des activités de :

  • préparation/fabrication de produits frais de boulangerie, pâtisserie, boucherie, charcuterie et poissonnerie ;
  • fabrication de glaces alimentaires artisanales ;

Les activités artisanales accessibles sans diplôme

Néanmoins, certaines activités artisanales peuvent être exercées par l'auto-entrepreneur sans diplôme.

C'est par exemple le cas :

  • de l'activité de restaurateur-traiteur ;
  • des activités de création d'objets ;
  • de l'activité de bricolage multi-service ;
  • du métier de photographe ou d'illustrateur.
👍 Bon à savoir : dans le secteur de l'artisanat, les exigences en termes de qualification professionnelle évoluent très régulièrement. Nous vous suggérons donc de bien vérifier les pré-requis avant de lancer votre activité.
👍 Bon à savoir : depuis 2019, le Stage de Préparation à l'Installation (SPI) n'est plus obligatoire afin de devenir auto-entrepreneur artisan.

Cette formation, qui permet notamment de découvrir les bases de la gestion d'entreprise, est toutefois intéressante si vous êtes débutant. D'une durée de 4 à 5 jours, elle vous coûtera en moyenne 194 euros.

Exercer une activité réglementée sans diplôme ou qualification : quels risques ?

Risques liés à l'exercice d'une activité réglementéeVous comptez exercer une activité réglementée sans disposer du diplôme ou des qualifications nécessaires ?

Sachez qu’il existe des risques – tant pour vous que pour vous client.

Les risques pour l'auto-entrepreneur

L'auto-entrepreneur exerçant une activité réglementée sans disposer du diplôme, de la formation ou de l'expérience requis peut être jugé coupable de travail dissimulé (aussi appelé "travail au noir").

Il s'expose alors à des sanctions pénales pouvant aller jusqu'à' (3) :

  • 3 ans d'emprisonnement ;
  • et 45 000 euros d'amende.

Ces peines peuvent être portées jusqu'à 5 ans d'emprisonnement et 75 000 euros d'amende si ce délit a été commis à l'égard de plusieurs personnes ou d'une personne dépendante ou vulnérable.

Les risques pour son client

Même s'il va potentiellement pouvoir réaliser des économies, le client qui fait appel à un prestataire auto-entrepreneur ne disposant pas des qualifications requises s'expose lui aussi à des risques.

Il ne bénéficiera notamment d'aucune garantie en cas de malfaçon. Ainsi, si le service réalisé n'est pas à la hauteur de ce qu'il attendait, il ne pourra pas faire jouer l'assurance de l'auto-entreprise prestataire. Il n'aura d'autre choix que de poursuivre cette dernière en justice.

Devenez auto-entrepreneur sans diplôme : les étapes à suivre

Les démarches administratives

Démarches administrativesVous souhaitez devenir auto-entrepreneur sans diplôme ?

Comme tout particulier qui souhaite débuter son activité indépendante, vous devez dans un premier temps déclarer votre activité au Centre de Formalités des Entreprises (CFE) compétent.

Il s’agit :

  • de la Chambre de Commerce et d'Industrie (CCI) pour exercer une activité commerciale ;
  • de la Chambre de Métiers et de l'Artisanat (CMA) pour exercer une activité artisanale ;
  • de l'Urssaf pour exercer une activité libérale ;
  • du greffe du tribunal de commerce pour exercer une activité d'agent commercial.
👍 Bon à savoir : en cas de doute, vous avez la possibilité de demander un accompagnement à votre CFE. Vous pourrez ainsi vous assurer de remplir toutes les conditions pour exercer l'activité que vous souhaitez et obtiendrez une aide dans l'accomplissement de vos démarches administratives.

Vous devrez remplir :

Vous devrez également joindre à votre dossier plusieurs pièces justificatives :

  • une copie de votre pièce d'identité ;
  • une déclaration sur l'honneur de non-condamnation ;
  • un justificatif de domicile datant de moins de 3 mois.

Sachez que vous pouvez également créer votre auto-entreprise en ligne, en vous rendant sur :

Vous recevrez sous quelques semaines : 

🔎 Notre conseil : si vous êtes éligible, n'oubliez pas de faire une demande d'ACRE auto-entrepreneur lors de votre immatriculation ! Vous pourrez ainsi bénéficier de cotisations sociales réduites de moitié au cours de vos 4 premiers trimestres civils d'exercice.

Nos conseils pour créer son entreprise sans diplôme

ConseilIl n’a jamais été aussi simple d’entreprendre !

Vous pouvez parfaitement vous lancer et créer dès aujourd’hui votre micro-entreprise, même si vous ne disposez d’aucun diplôme. Qu’il s’agisse d’une reconversion professionnelle ou d’un démarrage dans la vie active, vous pourrez tenter de réussir votre projet indépendant en vous appuyant sur votre motivation et vos qualités intrinsèques.

Toutefois, en étant dépourvu de qualification et/ou d’expérience, vous devrez vous efforcer de monter rapidement en compétences. En maîtrisant les rouages de votre activité, vous serez mieux à même de positionner votre offre de manière stratégique et d’obtenir des retours positifs de la part de vos premiers clients.

Par ailleurs, il pourra être judicieux de vous former afin de disposer de certaines bases utiles pour votre micro-entreprise : en gestion, comptabilité, marketing, prospection, design,…

Pour cela vous pouvez :

  • suivre une formation ou passer une certification ;
  • rechercher de l'information sur Internet (vidéos YouTube, articles, MooCs,...).
🔎 Exemple : Si vous souhaitez devenir restaurateur, il est recommandé d'être bon cuisinier (ou d'être capable d'identifier et de recruter un bon chef). Par ailleurs, des compétences en approvisionnement et gestion des stocks, en marketing et en communication seront décisives dans la réussite de votre projet.

Enfin, sachez que vous pouvez vous faire accompagner par une pépinière, un incubateur, une couveuse, un accélérateur,... De nombreux dispositifs sont ouverts aux auto-entrepreneurs, même s'ils ne sont pas diplômés !

⚠️ Attention : même si elles sont accessibles sans diplôme, certaines activités nécessitent de respecter des règles spécifiques (respect de normes, formation liée à l'hygiène et à la sécurité,...).

Auto-entrepreneur sans diplôme : réponses aux questions fréquentes

Foire aux questionsCertaines interrogations subsistent au sujet de l’auto-entrepreneur sans diplôme ?

N’hésitez pas à dérouler les onglets ci-dessous afin de consulter nos réponses aux questions fréquemment posées !

Questions générales

🏷️ Quels sont les documents à fournir pour devenir auto-entrepreneur ?

🧾 Peut-on exercer une activité en tant qu'auto-entrepreneur sans assurance ?

❓ L'auto-entrepreneur peut-il exercer plusieurs activités sans diplôme ?

💼 Les chômeurs peuvent-ils devenir auto-entrepreneurs sans diplôme ?

📜 Comment savoir si une activité peut être exercée sans diplôme ?

Activités sans diplôme

🏘️ Peut-on devenir agent immobilier auto-entrepreneur sans diplôme ?

📷 Peut-on devenir photographe auto-entrepreneur sans diplôme ?

🏅 Peut-on devenir coach auto-entrepreneur sans diplôme ?

 👩‍👦‍👦  Quelles activités de services à la personne peut-on exercer sans diplôme ?

💡 Quelles idées d'activités pour l'auto-entrepreneur sans diplôme ?

Conclusion

Notre article consacré à l'auto-entrepreneur sans diplôme est terminé !

Comme nous l'avons vu, un très grand nombre d'activités peuvent être exercées sans diplôme, qualification ou expérience.

Hormis certains métiers réglementées (plombier, boulanger, avocat,...), vous pouvez généralement démarrer votre activité d'auto-entrepreneur sans contrainte et apprendre sur le tas !

Vous devrez toutefois faire preuve de motivation afin de pouvoir rapidement progresser. Votre soif d'apprendre, votre sens de la relation client et votre fraîcheur permettront de compenser votre manque d'expérience.

Au fil des mois, vous pourrez développer des compétences techniques qui vous permettront d'accroître les chances de réussite de votre projet entrepreneurial.

Et vous, avez-vous décidé d'exercer une activité d'auto-entrepreneur sans diplôme ou qualification ?  Quelles sont les difficultés que vous avez pu rencontrer en vous lançant sans certification ni expérience ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *